Attentat contre le journal Charlie Hebdo

A la suite de l’attentat perpétré hier au siège du journal Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à au moins 12 personnes, le Président de la République, qui s’est rendu sur place, a dénoncé un acte d’une exceptionnelle barbarie.
Il a annoncé le relèvement du plan Vigipirate à son niveau le plus élevé et déclaré qu’ « aucun acte barbare ne saura jamais éteindre la liberté de la presse. Nous sommes un pays uni qui saura réagir et faire bloc ».
Une journée de deuil national a été décrétée pour le jeudi 8 janvier. Cette décision s’applique également à l’étranger.
A Casablanca, les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments français et les Français sont appelés à observer, à midi, une minute de recueillement sur le lieu où ils se trouvent.

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page