Immatriculation d’un véhicule

Après le dédouanement ou l’achat d’un véhicule neuf au Maroc (première mise en circulation au Maroc) ou d’un véhicule déjà immatriculé au Maroc (mutation), vous devrez procéder à son immatriculation à votre nom (carte grise ou carte orange si le véhicule fait l’objet d’importation temporaire dans les cas énoncés ci-dessus).

Dans le cas d’une mutation, d’un dédouanement ou d’un véhicule neuf acheté au Maroc, vous devrez vous munir :

- d’un dossier d’immatriculation « formule I B » ou « formule I » en cas de dédouanement ou de 1ère mise en circulation, vendu dans certains bureaux de tabac, (barrés de rouge en cas d’achat à crédit) dont le certificat de résidence inclus aura été rempli au préalable au commissariat de votre quartier. Le cas échéant (mutation) l’acte de vente inclus devra être rempli et les signatures du vendeur et de l’acheteur légalisées, le même jour, au Caïdat de l’arrondissement ;

- de la carte grise originale marocaine, ou l’ancienne carte grise étrangère ou (en cas de 1ère mise à la circulation) la notice descriptive du conducteur du véhicule et le récépissé du W délivré par le vendeur (valable 20 jours sous peine d’une pénalité).

  • En cas de mutation, d’un « formulaire VIII » jaune (bureaux de tabac) rempli et signé par le propriétaire (vous) ainsi que le récépissé du paiement de la dernière vignette (année en cours).
  • En cas de dédouanement ou de véhicule neuf, d’un « formulaire VII » blanc (bureaux de tabac) rempli et signé par le propriétaire.

- du certificat de visite technique (délivré par les centres agréés) pour les véhicules de plus de 5 ans

- de la photocopie de votre certificat d’immatriculation ou du récépissé de demande de celle-ci

- de reçu des droits d’immatriculation que vous devrez acquitter au Bureau de l’enregistrement et du timbre.

Dernière modification : 21/01/2014

Haut de page