Tajeddine Bennis

A l’occasion de la 3e édition du Salon de la Sous-Traitance Automobile qui se tiendra du 20 au 22 avril 2016 à la Tanger Free Zone, le Consulat général de France à Tanger vous propose de découvrir le portrait de M. Tajeddine Bennis, directeur de l’usine SNOP de Tanger et président du collège industrie de l’Association Marocaine de l’Industrie et du Commerce Automobile (Amica).

PNG

- Quels sont les éléments qui vous ont conduit à vous installer dans la région Nord du Maroc ?

D’abord professionnels. En effet en juin 2009, j’ai intégré TMSA dans le cadre du développement de la filière automobile à travers le projet Renault Tanger ainsi que ses équipementiers mais aussi la mise en place de Tanger Automotive City. Pour ma famille, cela faisait encore un déménagement de plus avec l’appréhension de toutes les tracasseries associées, rapidement oubliée par la découverte d’une région paisible avec une beauté inouïe des paysages et une gentillesse de ses populations. Nous avons ainsi compris pourquoi tant d’artistes s’y sont installés.

- Quelle est votre occupation professionnelle ? Votre engagement, votre activité principale actuellement ?

Depuis Février 2012, je dirige la SNOP Tanger, filiale du Groupe FSD spécialisée dans la découpe – emboutissage et assemblage par soudure de pièces de structure pour automobile.
En parallèle, je suis président du collège industrie de l’Association Marocaine de l’Industrie et du Commerce Automobile (Amica) dont la principale vocation est de contribuer, en partenariat avec le Ministère de l’Industrie, au développement de cette filière au Maroc. Nous organisons notamment le salon Automotive Meetings Tangier-Med et le Salon de la Sous-Traitance Automobile à la Tanger Free Zone.

- Qu’est-ce que votre installation au Maroc a changé en vous ?

Je suis originaire et natif du Maroc, parti en France en 1984 dans le cadre de mes études supérieures d’Ingénieur Civil des Mines de Nancy. Diplômé en 1990 et naturalisé Français en 2003, j’ai débuté ma carrière professionnelle chez Renault où j’ai passé dix-neuf années dont les cinq dernières dans le cadre de l’industrialisation du Projet Logan à SOMACA, près de Casablanca.
En 2004, ce fût le retour aux sources avec ma petite famille. L’installation a été facilitée par la continuité du système scolaire pour mes enfants qui se sont très vite adaptés mais aussi sur le plan professionnel dans la mesure où j’ai continué à évoluer au sein du même groupe.

- Avez-vous connu des difficultés à vous installer, ou les démarches ont-elles été, au contraire, faciles à mener ?

A vrai dire, je n’ai pas eu difficultés particulières à ce niveau

- Quels conseils donneriez-vous à un Français qui déciderait de venir s’installer dans la région Nord du Maroc ?

S’intéresser à la culture locale, découvrir la région et son histoire passionnante, comprendre le mode de vie des populations locales pour mieux s’intégrer et s’épanouir.

JPEG - 46.5 ko
Usine SNOP
JPEG - 800 ko
Usine SNOP
JPEG - 543.9 ko
Usine SNOP
JPEG - 691 ko
Usine SNOP
JPEG - 591.3 ko
Usine SNOP
JPEG - 774.2 ko
Usine SNOP
JPEG - 607.1 ko
Usine SNOP
JPEG - 551.3 ko
Usine SNOP

Dernière modification : 19/04/2016

Haut de page